Les géographies du numérique : on en veut encore !

More digital geographies, please

Les analyses et les critiques récentes du champ des géographies du numérique discutent d´un ensemble de travaux qui construisent des cartes et des graphiques, qui détaillent, enquêtent, planifient, examinent, retracent et déconstruisent la production de savoirs spatialisés (Ash et al 2015). Les chercheurs sont urgemment invités à "inventer de nouvelles méthodes qui puissent répondre aux spécificités de la production culturelle numérique, à savoir sa capacité à muter, son caractère multimédiatique, sa taille énorme, et plus particulièrement les dynamiques spatiales inégales qui résultent de sa dimension d'interface rugueuse produite par son interconnectivité" (Rose 2016, 346).

Recent reviews and critiques of digital geographies describe work that maps, charts, details, investigates, plots, examines, traces and unpacks spatial knowledge production (Ash et al 2015). Researchers are urged to ‘invent some new methods that can address the distinctive qualities of digital cultural production: its mutability, its multimediality, its massiveness and in particular the uneven spatial dynamics of its interfacial, frictional networking’ (Rose 2016, 346).

 

 

De nouvelles méthodes de recherche qui sont d'emblée conçues en mode numérique et qui "tirent profit des capacités analytiques et empiriques intrinsèques aux médias en ligne" "complètent, et de plus en plus remplacent, les méthodes traditionnelles des Sciences Sociales transposées aux environnements du web (Marres in Kanngieser et al 2014, 307).

New ‘natively digital’ research methods that ‘take advantage of the analytic and empirical capacities that are embedded in online media’ are supplementing, and increasingly displacing, established social scientific methods transposed into online environments (Marres in Kanngieser et al 2014, 307).

 

 

La nouvelle écologie des média proposée par le web 2.0 a permis à la recherche de solliciter et d'être reformulée avec et par des publics qui sont devenus investis dans son existence, ses objectifs, ses processus, ses enjeux, ses résultats et ses outputs, et ce dès les premières phases du processus de recherche (Nash & Corner 2016, 4).

The new media ecology of web 2.0 has enabled research to stimulate, and be shaped with and by, publics who become invested in its existence, aims, processes, politics, findings and outputs from early on (Nash & Corner 2016, 4).

 

 

‘L´écrit scientifique, avec sa prose linéaire et son appareil bibliographique, signé par un auteur et publié sous forme d´article ou de livre", n´est plus le mètre-étalon de la publication académique (Burdick et al 2012, 29). Les démonstrations statiques, à la paternité figée et aux dates de publication fixes, sont désormais largement considérées comme passées de mode. Les publications académiques sont aujourd'hui dans un état de "version béta perpetuelle" (Dovey 2008). Toujours susceptibles de modifications. Jamais finalisées ni totalement achevées. Toujours mises en relation avec d´autres produits médiatiques, d´autres plateformes et d´autres processus.

‘Printed pages with linear prose and a bibliographic apparatus written by an author and published in the form of an article or book’ are no longer the gold standard of academic publication (Burdick et al 2012, 29). Static arguments with unchanging authorships and fixed dates of publication are seen by many as outdated. Academic publications are now in a state of ‘perpetual beta’ (Dovey 2008). Always subject to change. Never finished or complete. Always in relation to other media objects, platforms and processes.

 

 

Les nouveaux styles de publication scientifique conçus d´emblée en mode numérique -et très divers dans leur "composition matérielle, paternité, création de sens, circulation, lecture, visionnage, navigation, incarnation, interactivité, et expressivité" - sont de plus en plus courants (Burdick et al 2012, 29). Les chercheurs du numérique expérimentent de manière routinière à la fois en matière de forme et de fond les résultats du travail qu´ils souhaitent partager avec leurs pairs et avec des publics plus larges.

New natively digital genres of research publication – diverse in their ‘material composition, authorship, meaning-making, circulation, reading, viewing, navigation, embodiment, interactivity, and expressivity’ – are now increasingly common (Burdick et al 2012, 29). Digital researchers routinely experiment with both the design and content of work they wish to share with peers and wider publics.

 

 

Des portails et des plateformes numériques sophistiqués inspirés par, et créés en collaboration avec, des artistes et des activistes ont réussi à "ouvrir [en direct] des réseaux globaux de collaboration et d´organisation (Kanngieser et al 2014, 312, Kneip 2009, Smith 2015). Entre autres effets, ils ont permis la croissance d´une "communauté globale [prospère] de suiveurs-de-trucs, d'encyclopédistes-à-la-wiki-des-code-barres, de goodguiders [NDT: GoodGuide : sorte de Guide du routard disponible pour appareils nomades] et d´investigateurs" (Kleine (nd), np).

Elaborately composed digital portals and platforms inspired by, and made in collaboration with, artists and activists been successful in ‘opening up [live] global networks of communication and organisation’ (Kanngieser et al 2014, 312, Kneip 2009, Smith 2015). Among other effects, these have enabled the growth of a flourishing ‘global community of thingfollowers, barcodewikipedians, goodguiders and tracers’ (Klein end, np).

 

 

Ces plateformes et ces portails ne doivent pas nécessairement être didactiques. Ils n'ont pas besoin de prouver leur apport à la littérature existante. Ils sont ouverts, dans le sens où ils sont basés en théorie sur une collaboration mentale des visiteurs qui doivent librement interpréter une donnée artistique, dont le produit a déjà été organisé structurellement en totalité (et ce même si cette structure permet une pluralité infinie d´interprétations)" (Eco 2006, 30).

These platforms and portals aren’t necessarily didactic, They don’t need to set out their contribution to the literature. They are open, in the sense that they are ‘based on the theoretical, mental collaboration of the [visitor], who must freely interpret an artistic datum, a product of which has already been organised in its structural entirety (even if this structure allows for an indefinite plurality of interpretations’ (Eco 2006, 30).

 

 

Nombre d'entre eux nous invitent à interagir de manière à la fois connectée et hors connexion, et essayent d'être accrocheurs, contagieux, affectifs et drôles en jouant un peu avec les enjeux posés par les formats familiers, la navigation, l'imagerie, le copyright et les données des plateformes et portails commerciaux les plus populaires (Cook et al 2014, Couldry & Powell 2014, Kutz-Flamenbaum 2014, Micheletti & Stolle 2008, Owen 2011, Treré & Mattoni 2016).

Many invite combinations of online and offline engagement, try to be catchy, contagious, affective and funny by making careful mischief with familiar formats, navigation, imagery, copyright and data politics of popular, commercial portals and platforms (Cook et al 2014, Couldry & Powell 2014, Kutz-Flamenbaum 2014, Micheletti & Stolle 2008, Owen 2011, Treré & Mattoni 2016).

 

 

Les chercheurs doivent maintenant s'attendre à ce que leurs pairs discutent des types de rire que suscite leur travail. C'est un signe de la complexité des registres grâce auxquels la recherche est évaluée. Peut-être que tout cela "éveille à la conscience et... révèle un côté obscur caché par le voile des apparences" (Lewis 2010, 643). Peut-être que cela "nous ouvre un chemin de traverse qui relie des contenus sémantiques hétérogènes et jusqu'alors indépendants" (Virno in ibid). On espère en tout cas que tout cela permet de faire passer des messages difficiles à entendre auprès d'un grand nombre d'acteurs en diminuant le risque de provoquer des réactions de colère ou de s'aliéner des spectateurs". (Kutz-Flamenbaum 2014, 298).

Researchers now expect their peers to discuss the kinds of laughter their work evokes. It’s a signal of the complex registers through which research quality is judged. Maybe it ‘raises consciousness and … reveals a darker reality hidden behind the veil of appearances’ (Lewis 2010, 643). Perhaps it ‘open[s] us an oblique path that links together heterogeneous semantic contents previously unrelated’ (Virno in ibid). Hopefully it ‘get[s] difficult messages across to a broad range of actors and decreases the risk of encountering angry reactions or alienating bystanders’ (Kutz-Flamenbaum 2014, 298).

 

 

Terminés les jours où former à la recherche voulait dire produire des chercheurs capables d'être seulement "perspicaces, détachés et critiques pour pouvoir pénétrer le voile du sens commun et exposer les origines et les bases des causes qui gouvernent les expériences du monde" (Gibson-Graham 2008, 618). On prête désormais une attention soutenue dans la formation des chercheurs à "un ensemble de pratiques qui appliquent et exprime la dimension critique à travers des artefacts physiques et des pratiques matériel-techniques" (Ratto et al 2014, 86).

Gone are the days when research training produced scholars who were only able to be ‘discerning, detached and critical so that [they] can penetrate the veil of common understanding and expose the root causes and bottom lines that govern phenomenal worlds’ (Gibson-Graham 2008, 618). Significant attention is now also being paid to training in a ‘range of … practices that apply and express critique through physical artifacts and material-technical practice’ (Ratto et al 2014, 86).

 

 

Stolle & Micheletti’s (2013), grâce à leurs travaux sur la Controverse des Emails à Nike, ont maintenant autant d'influence que Doreen Massey quand elle a écrit en 1991 Global Sense of Place.

Stolle & Micheletti’s (2013) writing on the Nike Email Exchange is now as influential as Doreen Massey’s (1991) writing on a Global Sense of Place.

 

 

Etre universitaire désormais, c'est exercer une profession transmédiatique. "Les Professeurs ont cessé d'être les personnes qui professent et sont devenus les commissaires des flux culturels d'information, leur rôle étant de poser les conditions rendant possible une critique collaborative". (Campbell 2010, 196). La recherche, l'enseignement, le dialogue entre pairs, et la vulgarisation sont plus imbriqués que jamais.

Academia is now a transmedia profession. ‘Professors [have] cease[d] to be people who ‘profess’ and [have] become people who curate cultural flows of information, establishing the conditions of possibility for critical collaboration’ (Campbell 2010, 196). Research, teaching, peer dialogue and public pedagogy are more thoroughly intertwined than ever.

 

 

C'est tout cela qu'un bon tour d'horizon des géographies numériques devrait dire dans l'idéal. Mais on n'en est pas encore là.

That’s what state of the art reviews of digital geographies would ideally say. But they don’t yet go this far.

 

 

Peut-être que ce que je viens d'évoquer n'est qu'un scénario lointain. Pourtant, toute la littérature sur laquelle je me suis appuyé plus haut est déjà publiée. Les gens travaillent bien dans cet esprit aujourd'hui. Des plateformes et des portails identiques à ceux que j'ai décrits sont bien réels, et ouverts à l'exploration.

Perhaps what I have outlined here is a future scenario. Yet all of the literature I’ve drawn upon has already been published. People are working in these ways right now, and have been for years. Platforms and portals like this are there to explore.

 

 

En guise d'amuse-bouche, vous pourriez peut-être commencer sur le site followthethings.com (Cook et al 2011-date). Si vous êtes curieux. Cliquez sur le lien, je recommande un temps de 20 mn de navigation dans ses arborescences et ses pages, je recommande aussi les critiques des pairs, je vous encourage à suivre les liens vers les autres pages du site, les média sociaux, les sources originales, vous êtes libres d'explorer selon vos désirs...

To get a taste, you could start with followthethings.com (Cook et al 2011-date). If you’re curious. Click the link. I would recommend that you spend 20 minutes browsing its departments and pages, reading its peer review comments, following links to its other pages, social media, and original sources, wherever you wish to go…

 

 

Ou alors, vous pouvez attendre que je publie un chapitre dans un livre ou un article qui expliquerait tout ça, puis en parler et le discuter. Mais je n'ai pas franchement envie d'écrire des articles de ce genre. Ils ne collent pas avec le scénario.

Or you could wait until I’ve published a paper explaining ‘it’ in a book or academic journal, and discuss and cite that. But I’m not keen to write papers like this. They don’t fit the scenario.

Remerciements

Acknowledgements

Merci à tous ceux qui commencent à réfléchir sérieusement ce que les géographies numériques ont été, sont et sont susceptibles de devenir. Merci à Marianne Morange pour son invitation à écrire ce billet, et à Nicola Thomas pour son rôle de relecteur-test.

Thanks go to those who have begun to think through what ‘digital geographies’ have been, are and might become, to Marianne Morange for inviting me to write this thought-piece, and to Nicola Thomas for acting as its sounding board.

 

 

A propos de l’auteur : Ian Cook, Département de Géographie, Université d'Exeter

About the author: Ian Cook, Department of Geography, University of Exeter

Pour citer cet article : « Les géographies du numérique : on en veut encore ! », justice spatiale | spatial justice, n°10, Juillet 2016, http://www.jssj.org

To quote this article: “More digital geographies, please”, justice spatiale | spatial justice, n°10, July 2016, http://www.jssj.org

Bibliographie

References

James Ash, Rob Kitchin & Agnieszka Leszczynski (2015) Digital turn, digital geography? The Programmable City Working Paper 17

Anne Burdick, Johanna Drucker, Peter Lunenfeld, Todd Presner & Jeffrey Schnapp (2012) Humanities knowledge used to have a recognisable form. in their Digital humanities. London, MIT Press, 29-60

David Campbell (2010) Commentary. Environment & Planning D: Society & Space 28, 193-201

Ian Cook et al (2011-date) followthethings.com. (http://www.followthethings.com last accessed 6 June 2016)

Ian Cook et al (2014) Fabrication critique et web 2.0: les géographies matérielles de followthethings.com. Géographie et cultures 91-2, 23-48 [English translation]

Nick Couldry & Alison Powell (2014) Big data from the bottom up. Big data & society July-December, 1-5

Jonathan Dovey (2008) Dinosaurs and butterflies: media practice research in new media ecologies. Journal of media practice 9(3), 243-256

Umberto Eco (2006) The poetics of the open work // 1962. in Claire Bishop (ed). Participation. London: Whitechapel Gallery, 20-40

J-K Gibson-Graham (2008) Diverse economies: performative practices for ‘other worlds’. Progress in human geography 32(5), 613-632

Anja Kanngieser, Brett Neilson & Ned Rossiter (2014) Media, culture What is a research platform? Mapping methods, mobilities and subjectivities.& society 36(3), 302-318

Dorothea Kleine (nd) Peer review. followthethings.com (http://followthethings.com/peerreview.shtml last accessed 3 June 2016)

Veronica Kneip (2009) Political struggles within the market sphere: the internet as a ‘weapon’. in Sigrid Baringhorst, Veronika Kneip & Johanna Niesyto (eds.) Political campaigning on the web. Bielefeld: Transcript Verlag, 173-198

Rachel Kutz-Flamenbaum (2014) Humour in social movements. Sociology compass 8(3), 294-304

Tyson Edward Lewis (2010) Paulo Friere’s last laugh: rethinking critical pedagogy’s funny bone through Jacques Rancière. Educational philosophy & theory 42(5-6), 635-648

Doreen Massey (1991) A global sense of place. Marxism today, June, 24–29

Michele Micheletti & Dietlind Stolle (2008) Fashioning social justice through political consumerism, capitalism and the internet. Cultural studies 22(5), 749-769

Kate Nash & John Corner (2016 online early) Strategic impact documentary: contexts of production and social intervention. European journal of communication

Louise Owen (2011) ‘Identity correction’: the Yes Men and acts of ‘discursive leverage’. Performance research 16(2), 28-36

Matt Ratto, Sara Ann Wylie & Kirk Jalbert (2014) Introduction to the Special Forum on Critical Making as research Program. The information society 30, 85-95

Gillan Rose (2016) Rethinking the geographies of cultural objectsthrough digital technologies: interface, network and friction. Progress in human geography 40(3), 334–351

Joe Smith (2015) Geographies of interdependence. Geography 100(1), 12-19

Dietlind Stolle & Michele Micheletti (2013) Political consumerism: global responsibility in action. Cambridge: Cambridge University Press

Emiliano Treré & Alice Mattoni (2016) Media ecologies and protest movements. Main perspectives and key lessons. Information, communication & society 19(3), 290-306.

 

More